fbpx
#52 JACHRONIQUE

#52 JACHRONIQUE

Après deux semaines de vacances dont une dernière fort studieuse au dojo du JAC, le week-end fut intense !

Stages de vacances

Pour la seconde semaine des congés d’hiver François, notre senseï, avait concocté une semaine entre stages et cours du soir, aux petits oignons pour les jacmen and women.

Chaque jour vous avez pu suivre sur facebook les aventures de nos jeunes pousses au dojo du croissant avec des stages mêlant judo, sports collectifs, préparation physique tout cela dans une ambiance tout Jacienne de convivialité et de rigolade qui fait le ciment de votre club.

Le groupe poussins-benjamins de la première journée

Le groupe poussins-benjamins de la deuxième journée.

 

Le groupe des poussinets en compagnie de Sabina, Emre, Ulysse et Sacha, venus partager leurs connaissances.

 

Le groupe minimes-cadets, plein d’entrain et de bonne humeur !

 

Les échéances du week-end approchant ; l’intensité est montée d’un cran à partir du mercredi avec chaque jour deux heures d’entrainement pour les judokas du club : travail individualisé, répétition des gammes bref du sur-mesure pour les cadets préparant les demi-finales du championnat de France et les seniors se préparant au championnat départemental des ceintures de couleur.

Ju-Jitsu Brésilien

Le jeudi, François avait convié les clubs de ju-jitsu brésilien nantais et en particulier la MOKA TEAM de Baptiste Landais pour un cours spécifique au sol qui fut, une fois de plus, un beau succès.

On oublie trop souvent que le ne-waza (le travail au sol) représente une seconde moitié du bagage technique d’un judoka. Un peu comme dans un iceberg, le travail debout (tachi-waza) est la phase visible de la pratique, souvent la plus spectaculaire, mais le travail au sol qui demande une certaine aisance (aussi bien pour les spectateurs que pour les  pratiquants) est une clef essentielle du judo.

 

Ce jeudi donc, ju-jitsukas et judokas ont mélangé leurs savoirs (et leur sueur) pour un très bel entrainement riche et passionnant.

 1/2 finales de championnat de france cadets à Ploufragan

Et puis le soleil s’est levé ce samedi matin pour ouvrir la route de nos cadets direction la Bretagne nord et le charmant dojo de Ploufragan ou Néfertari, Victor, Ulysse, Mohammed-Amine et Titouan allaient tenter de décrocher une place qualificative au championnat de France.

Pour cela l’objectif était limpide : finir dans les deux premiers de sa catégorie !

Victor, ne se classe malheureusement pas. Ulysse, Mohammed-Amine et Néfertari décrochent une médaille de bronze hyper encourageante mais insuffisante tout comme la cinquième place de Titouan.

Mais si l’objectif de qualification n’est pas atteint, François retient les très belles prestations de nos judokas qui, ont su par leur attitude, ponctuer cette journée de magnifiques pions (à retrouver sur le groupe facebook du JAC). Vous pouvez d’ailleurs vous inscrire au groupe du Judo Atlantic Club afin de suivre l’actualité en direct lors de certains événements.

Gageons que l’expérience acquise au cours de ces échéances de haut niveau apportera son lot de petits trucs qui feront la différence la prochaine fois.

Virgile sera donc notre seul représentant cadet aux France ! Toute l’équipe est derrière lui et se remet au travail  pour l’aider dans sa quête et préparer la suite.

 

Championnat de département ceintures de couleur

Dimanche place aux seniors au dojo du croissant : Sabina (notre junior) en -70kg bleu/marron, Mickael en -66 bleu/marron, Camille en -73kg bleu/marron, Vincent en -81kg orange/vert, Thomas en -90kg orange/vert, David en -81 bleu/marron, Stéphane et Pierre-François en + 100 kg bleu/marron, se présentaient au championnat départemental.

Après une longue (voire très longue) attente nos seniors ont pu entamer leur compétition avec des fortunes diverses.

Sabina termine avec la médaille d’argent après de très beaux combats engagés et sérieux tout à son image, et la médaille d’or n’est pas passée loin du tout ! (ah cette maudite clef de bras qui n’est pas passée).

Mickaël, Stéphane et Pierre-François ne sortent pas de leur poule.

Camille attrape le bronze et quelques séquelles physiques qui dénotent un engagement sans retenue.

Thomas déroche l’argent après une belle compétition (l’or n’est pas passé loin la encore).

Vincent et David remportent l’or et le titre de champion départemental. L’athlétique Vincent, nous a régalé de magnifiques séquences de combat alliant tachi waza (debout) et ne waza (sol). Ses ses mouvements de hanches et ses liaisons debout-sol diaboliques n’ont laissés aucune chance à ses adversaires du jour. Quant à David il a su puiser tout au fond de ses ressources pour l’emporter avec brio (la finale s’est entre autre jouée à la décision des arbitres qui ont reconnu la domination de notre JACman, notamment grâce un nombre élevé de tentatives pour mettre sur le dos son vis à vis).

Bravo aux médaillés qui poursuivent leur route au championnat régional. Bravo et merci à François qui encadre ce groupe sans relâche.

la tenue réglementaire et le cérémonial en compétition

Pour continuer cette JAChronique, nous vous proposons un article sur les  de Thierry, l’un de nos arbitres référents du club. Un article explicite sur la tenue réglementaire et le cérémonial en compétition. Merci à lui !

Maintenant que le décor est planté et que le rôle des arbitres et commissaires sportif est défini nous pouvons aborder les acteurs principaux : les combattants.

Avant d’aborder le combat proprement dit nous allons étudier lors de cet article la tenue et le cérémonial.

La tenue

Comme vous le savez sans doute maintenant on l’appelle communément kimono mais le véritable terme est Judogi littéralement  « vêtement de judo ». En compétition officielle le judogi doit répondre à des normes. Ces normes ne sont pas appliquées lors des tournois et souvent, rarement strictement dans les championnats de petits niveaux : district ou département. Malgré tout il vaut mieux être en conformité au risque de se voir refuser l’accès au tapis par l’arbitre comme cela a bien failli arriver à certains de nos JACMen en demi-finale de championnat de France à Laval.

Le judogi de compétition doit être en tissage grain de riz sur la partie supérieur et tissage diamant sur la partie inférieur, le grammage du tissu doit être compris en 650 et 750 g/m². Il existe des judogi approuvés pour la Fédération Internationale de Judo (IJF) dans de nombreuses marques, ceux qui correspondent aux normes portent le logo IJF approved. Attention les normes actuelles datent de mars 2017 ceci n’est donc valable que pour les judogi récents.

Au début de la compétition les arbitres feront l’appel des combattants à la fois pour vérifier leurs présences mais aussi la conformité de leur équipement. Les combattants sont donc appelés un par un et doivent se présenter sur le tapis dans la tenue dans laquelle ils combattront. Le judogi doit être propre, les cheveux attachés de façon à ne pas gêner la saisie, les collants sont interdits, les protections (de genoux ou de tibia par exemple) ne doivent pas apparaitre et ne comporter aucune partie rigide, aucun bijou, barrette, aucun élastique avec un bout de métal ou de plastique dur, les ongles doivent être courts et ne doivent pas être peints, même le gel dans les cheveux est à proscrire. Les féminines doivent porter un tee-shirt blanc à col raz et rond la marque ne doit pas être apparente quand le judogi est fermé.

Le contrôle porte principalement sur la longueur du judogi la règle est actuellement la suivante :

Dans une position debout les bras le long du corps :la jupe doit recouvrir l’intégralité des fessiers, et la distance entre le bas du pantalon et la malléole externe (cheville) doit être égale ou inférieure à 5 cm.

Dans une position debout les bras tendus à l’horizontale les paumes ouverts doigts joints et tendus vers le haut la manche doit recouvrir l’intégralité du bras, poignet compris.

Peu de compétiteurs respectent ces normes et il y a un durcissement des règles à ce sujet. J’encourage donc tous les compétiteurs de haut niveau à se mettre en règle.

Une fois ces contrôles opérés les compétiteurs vont être appelés deux par deux sur le tapis. Le premier appelé ajoutera à sa ceinture une ceinture rouge afin d’être différencié par les arbitres et au tableau de marque. Le second appelé portait il y a quelques années une ceinture blanche en plus de la sienne, ce n’est maintenant plus le cas. Au japon le rouge et le blanc sont  traditionnellement les couleurs de l’opposition, il y avait une symbolique forte dans le choix de ces couleurs.

Depuis 1998 et suite à des pressions importantes des fédérations européennes (France en tête), dans les compétitions internationales, le premier appelé porte un judogi blanc et le second un judogi bleu. Le but était de rendre le spectacle plus télévisuel. Malgré l’opposition des japonais pour lesquels le bleu ne correspond à rien traditionnellement et le fait que les audiences télés sont en baisse depuis ces années cela n’a jamais été remis en cause. En France le judogi bleu n’est autorisé et obligatoire qu’à partir des championnats de France Seniors 1ère division.

Le cérémonial

Judogi blanc ou ceinture rouge, le premier combattant appelé doit prendre place à la droite de l’arbitre. Les deux combattants doivent attendre que l’arbitre leur fasse signe d’avancer au bord de la surface de combat. A nouveau au commandement de l’arbitre, les combattants saluent en pénétrant dans la surface de combat puis se placent face à face, se saluent sans même attendre que l’arbitre leur demande de le faire avancent pied gauche puis pied droit et attendent à environ deux mètres l’un de l’autre le commandement de l’arbitre qui devrait intervenir immédiatement : Hajime !

 

 

Vendredi soir, c’était la remise de ceinture noire 1er Dan d’Ulysse ! Vous étiez nombreux pour célébrer ce moment ! Nous vous dirons tout dans la prochaine JAChronique

D’ailleurs, quatre autres judokas du club vont recevoir dans les semaines à venir leur 1er Dan ! Une année formidable !

 

Avant de vous laissez, nous avons le plaisir de vous annoncez qu’un hors-série spécial Taïso sera publié demain.

#51 JAChronique  : JAC ON STAGE !

#51 JAChronique  : JAC ON STAGE !

Tristan, le chemin continue …

Vendredi dernier, nous avons eu le plaisir de procéder à la remise de ceinture noire 1er Dan de Tristan. Une cérémonie touchante ou l’émotion pouvait se voir sur le visage du récipiendaire.

Après lui avoir remis sa nouvelle ceinture, Philippe, Martine et François, lui ont adressé quelques mots. Tristan, ému, a lui aussi pris la parole. Il a remercié ses amis, ses professeurs et ses parents.

Nous en profitons d’ailleurs pour remercier tous les parents qui accompagnent et qui soutiennent leurs enfants dans leur vie de Judoka.

Tristan vient d’enlever pour la dernière fois de sa vie sa ceinture marron

Après le traditionnel tour de chutes, Tristan et ses parents nous ont régalés d’un exquis Chilli con carne, perpétuant la tradition de convivialité du JAC !

Et ce n’est pas fini pour les ceintures noires ! Le 16 Mars, Nous remettrons le 1er Dan d’Ulysse, puis viendront les tours de Jonas, Grégoire et Nikita.

Voir Laval et….. !

Direction Laval pour un week-end de compétition.

Le samedi, les cadets combattaient à la première ½ finale des championnats de France cadet (phase qualificative au championnat de France 1ère division Cadet(te)s).

Une compétition au niveau élevé, qui ne laisse pas sa chance au hasard.

Chez les filles, Néfertari, qui menait son combat sur l’attitude et le kumi-kata, ne parvient pas à trouver la faille et se fait piéger sur la fin du combat. Son adversaire du jour sera défaite au tour suivant. Fin de journée pour notre JACwoman.

Chez les garçons, Mohammed-Amine, qui avait été à l’arrêt complet pendant un mois sur blessure, parvient tout de même à se classer 5ème de la compétition chez les -50kg, un classement insuffisant pour accéder directement aux championnats de France.

En -60 Titouan, remporte ses deux premiers combats avec de jolis mouvements comme à son habitude. Malheureusement, il sera stoppé dans son élan en 1/8ème de finale et ne sera pas repêché.

En -66 kg, Nikita remporte son 1er combat et marque les points manquant pour l’obtention de son 1er Dan ! Malheureusement, il perdra au tour suivant tout comme Victor qui lui, pour sa 1ère compétition en -66kg perd au premier tour. Ils ne seront pas repêchés pour aller chercher le bronze.

Chez les -73 kg, Ulysse, remporte avec brio son premier tour et se fait surprendre au second tour.

Pour eux c’est direction Ploufragan, en Bretagne pour une deuxième ½ finale le samedi 10 mars. Ce sera alors une seconde et ultime chance de se qualifier au championnat de France.

En revanche Virgile a validé son billet :

Virgile, -73kg sort victorieux de son premier combat face à un adversaire solide. Puis il enchaîne avec un deuxième tour expéditif sur un De Ashi Barai (balayage du pied avancé de l’adversaire) d’école ! En ¼ de finale il, remporte son combat tactiquement par 3 shidos synonymes de disqualification de l’adversaire. En ½ finale, notre JACman use son vis-à-vis jusqu’à l’avantage décisif où il finira le combat en marquant un waza-ari.

Direction la finale !

Virgile, un peu sur son nuage, ouvre tout de même le bal avec une beau o-soto-gari et marque waza-ari dans les 10 premières secondes. Un peu relâché, il se laisse surprendre par un breton puissant et se fait marquer Ippon. Virgile, repart donc avec l’argent et surtout la qualification au championnat de France 1ère division Cadet.

Virgile est un garçon humble et altruiste, qui n’hésite jamais à aider les autres. Toujours positif et plein d’entrain, vous ne l’entendrez jamais se plaindre de quoi que ce soit. Virgile, la force tranquille, telle une montagne (et ceux qui font randori avec lui sauront de quoi je parle), continue son chemin.

 

Le lendemain, la salle quelque peu austère (d’aucun diront) de Laval, laissait la place aux minimes pour un tournoi national de haut niveau. Sept minimes du JAC avaient fait le déplacement.

Chez les filles, Asma et Rose-Lynn, ne se classent pas dans leur catégorie respective.

Chez les garçons, Zacharie remporte le tournoi national en -34 kg, en projetant tous ses adversaires du jour sur le dos. A droite, à gauche, en avant, en arrière … il projette dans tous les sens avec précision. Impressionnant le JACboy. Bravo à lui !

En -50kg, Titouan remporte ses combats jusqu’en ½ finale. Un beau parcours, ponctué de mouvements explosifs comme il sait si bien les faire. En ½ finale, il rencontre un adversaire plus expérimenté que lui et ne parvient pas à s’exprimer. En place de trois, une petite erreur lui coûtera la médaille de bronze. Il termine donc 5ème. Notre minime 1ère année, a fait preuve de maturité sur ce tournoi national et continue donc sa belle année sportive.

Pour les autres copains, Kaëlig, Ramsès et Ethan, l’aventure s’est arrêtée au 1er tour. Pas de repêchage systématique cette fois chez les minimes.

Un peu impressionnés par ce tournoi de renommée nationale, Ramsès, Kaëlig et Ethan bons judokas, sont restés un peu inhibés sur le tatami lavallois. Cette journée reste une bonne expérience à prendre pour nos jeunes minimes quasiment tous 1ère année.

Riches de cette expérience ils reviendront plus matures sur le tatami, que ce soit en compétition ou à l’entraînement.

 

Merci à Erwann, Philou et Juliette d’avoir représenté le JAC au niveau de l’arbitrage sur ces deux compétitions.

 

Merci aux parents d’avoir été présents tout au long du week-end.

 

Les dates à retenir

Les journées de stage du mois de Mars.

  • Lundi 5 mars et Mardi 6 mars : Poussins/benjamins : 9h45 -16h30
  • Mercredi 7 mars : Poussinets : 9h45-16h30
  • Jeudi 8 mars : Minimes/cadets : 9h45-16h30

Il y aura cours les mercredi 7, jeudi 8 et vendredi 9 Mars, de 19h00 à 21h.

  • Le 3 mars : Shiaï à Angers
  • Le 10 mars : ½ finale des championnats de France à Ploufragan (22).
  • Le 11 mars : coupe départementale des ceintures de couleurs (juniors/seniors) au Croissant.
  • Le 16 mars : Remise du 1er Dan d’Ulysse.

 

#50 JAChronique

#50 JAChronique

Comme d’autres passent le cap Horn, ou les 40ème rugissants, nous voici arrivés au cap de la 50èmeJAChronique hurlante !

 

C’est toujours avec plaisir et (une légère) appréhension que nous nous retrouvons devant cette page blanche, même ou surtout pour la 50ème fois. Parfois les résultats du week-end nous aident à vite trouver le fil de l’histoire, parfois c’est une actualité, un fait qui font déclic.

Pour cette 50ème nous vous avions demandé de nous faire partager un texte de 50 mots qui viendraient illustrer vos sentiments sur le JAC. Plusieurs d’entre vous ont joué le jeu en se jetant à l‘eau dans un exercice par forcément évident et nous les en remercions.

 

Voici les textes que nous avons reçus. Leurs auteurs se reconnaitront.


On entre au JAC comme dans une grande famille : avec simplicité et humanité. Au rythme des hajime et mate, on y redécouvre avec plaisir son corps et, ainsi entouré, on se sent plus fort, loin des préjugés. En judogi sur le tatami, c’est vraiment la belle vie !


Le JAC c’est une grande famille où l’on a plaisir à se retrouver. Nous prenons soin les uns des autres et nous partageons une passion prenante. C’est un art et un mode de vie qui prend place dans nos vies et tend à nous rendre meilleurs.


1/Judo,taiso, jujitsu …. avec le Jac , moi J’ACcélère….

2/ J’ACcuse le JAC d enseigner  le Judo Avec Cœur ( avec Courage cela marche aussi) …

3/ avec le JAC J’ACcepte la chute ….


Le JAC : une histoire de judo, d’amis, de famille, de gens animés d’une même passion autour d’un sport, pratiqué avec sérieux mais aussi sous le signe de la convivialité. Du baby qui tâtonne sur le tatami au vétéran(e) en judogi, en passant par le taïso, cet art martial nous rassemble (même s’il apparaît parfois compliqué pour les profanes), car il est vecteur de valeurs de son code moral.


Petite variation verbale sur le JAC :

 JAChemineJACèreJACcentueJACcuseJACcepteJACcréditeJACcumuleJACcordeJACclameJACcoteJACcoureJACcouteJACcrocheJACculeJACcableJACcapareJACcastilleJACcèdeJACcessoiriseJACcidenteJACclimateJACcoleJACcompliJACcoupleJACcoucheJACcouveJACcosteJACcultureJACcueilleJACcroupisJAChalandeJACharneJACcélèreJACcentueJACquisJACcomode…bref je JAC, tu JAC, Nous JACons !

Merci aux contributeurs, merci à vous de lire cette JAChronique.

Vive le JAC, et place à l’actualité de la semaine dernière.

 

 

Un week-end de compétitions officielles a eu lieu au Dojo du Croissant.

championnats départementaux juniors

Samedi, se dressaient les championnats départementaux juniors, qualificatifs pour la ½ finale des championnats de France, elle-même qualificative au championnat de France Juniors.

David, Micky et Billy en judogi accompagnés de Salaheddine et Mohammed-Amine, prêts à arbitrer !

Nous avions 3 représentants masculins.

En -60kg, Micky s’adjuge la 1ère place avec un judo tout en enchaînement, ponctué de mouvements d’épaules d’une rapidité déconcertante.

En -66kg, Billy, son frère, fait une belle compétition et termine sur la 3ème marche du podium. Une belle compétition où il a réussi à se faire plaisir sur ces derniers combats en plaçant notamment un joli « juji à la volée » et un bel Uchi-Mata.

Dans la même catégorie, David, ne parvenait pas à s’exprimer sur son premier combat et se voyait éliminé à l’issue de ce premier tour.

Bravo à eux pour leurs belles prestations et leurs qualifications respectives pour la ½ finale !


Dimanche, le Dojo du Croissant laissait la place aux benjamins (2006-2007) et aux poussins (2008-2009). La saison est officiellement ouverte pour ces deux catégories d’âges.

Districts Benjamins

Chez les benjamins, 11 qualifiés pour les championnats départementaux sur 13 participants. Une belle matinée, de beaux parcours, de beaux combats. Les 5 premiers de chaque catégorie prenaient leur ticket pour le championnat de Loire-Atlantique.

 

Bravo à tous !

  • -34 kg Lucas 5ème / Timothée Non Classé
  • -38 kg Aurélien 1er / Ahmed 3ème / Antoine NC
  • -42 kg Antonin 2ème / Arthur 5ème / Guillaume 5ème
  • -46 kg Helori 3ème / Marin 3ème / Ishaq 5ème
  • -50 kg Guénolé 1er
  • -55 kg Maxim 3ème

Districts Poussins

Chez les poussin(e)s, après un entrainement regroupé entre les poussins 1ère année et 2ème année le vendredi soir, une belle initiative de François notre senseï, qui a permis de souder le groupe et de créer une émulation positive, nos jeunes combattants se retrouvaient pour la traditionnelle pesée en début d’après-midi.

Entraînement collectif inédit du vendredi soir, regroupant les poussins 1ère et 2ème année. A refaire !

Pour la plupart c’était leur première compétition officielle. Pour les parents également, l’occasion de découvrir leurs enfants sous un nouveau jour !

Des ippons rageurs, suivis d’une ovation des copains, de chaudes larmes versées après une défaite, des rires à l’échauffement, une photo pour immortaliser cette tranche de vie… ascenseur émotionnel garantit !

Sur 29 participants du JAC, 18 se sélectionnent pour la phase départementale qui aura lieu début avril.

Bravo à nos judokas, qui en plus de leur judo appliqué et généreux, ont eu un comportement exemplaire sur la compétition. Nous avons également eu le droit à deux finales 100% JAC ! Merci les poussines, les poussins, vous nous avez régalé !

 

Une partie des poussins et poussines, accompagnés des plus grands, venus les soutenir.

Chez les filles, toutes les participantes du club se sélectionnent au championnat de Loire-Atlantique !

  • -24 kg Célia 1ère
  • -28 kg Yousra 2ème / Perrine 3ème (après être sorties respectivement 1ère de leur poule !)
  • -36 kg Alice 2ème / Loïse 3ème
  • -44 kg Kélyna 1ère

 

Chez les garçons, deux finales 100% JAC !

  • -24 kg Edouard 1er / Titouan 2ème (ils se rejoignent en finale après un beau parcours en tableau, ponctué de ippons !)
  • -27 kg Paul 2ème / Titouan 3ème / Corentin 5ème / Arsène NC / Naïm NC / Esteban NC
  • -30 kg Victor 1er / Lucian 2ème / William 5ème / Ewen 7ème / Antonin 9ème / Edgard 9ème / Sacha 9ème / Rayane NC
  • -34 kg Gwendal 5ème / Naël 7ème / Timothée 7ème / Louis NC et Armand NC
  • -38 kg Antoine 3ème/ Marwane NC, se blesse au premier tour, n’ayez crainte tout va bien, il se repose.
  • -46 kg Achour 3ème et Milan 4ème

 

Un énorme bravo à tous ces enfants qui ont combattu avec panache et sourire !

 

Merci aux jeunes qui ont aidé tout au long de cette journée : Gaëtan, Virgile, Salaheddine, Chamseddine, Mohammed-Amine, Rose-Lynn, Kaëlig, Asma, Titouan, Ramsès, Clara…

 

Merci également aux arbitres et commissaires sportifs du week-end, qui sur cette dernière journée, ont eu fort à faire. Merci à Philou, Néfertari, Léo, Salaheddine, Mohammed-Amine, Julien, Simon, David, Romain. Et sans oublier Mamy, notre présidente, qui a été responsable des deux manifestations du week-end.

Ceinture noire de Tristan

Notez que ce vendredi 23/02 aura lieu la remise de ceinture noire de Tristan (suivi d’un pot me dit-on en régie !). Venez nombreux pour honorer comme il se doit notre vaillant junior.

Une pensée

Nous clôturerons cette 50ème JAChronique, par quelques mots pour notre p’tit Paul, qui nous quittait tragiquement il y a un an. Il est et restera dans nos cœurs à jamais. Pour lui, ces quelques mots tirés d’un poème amérindien. « À ceux que j’aime, et qui m’aiment »

« […] Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d’automne,
Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l’étoile qui brille dans la nuit ![…] »

 

 

 

#49 JAChronique:  Breaking news: Quelle riche semaine au JAC !

#49 JAChronique: Breaking news: Quelle riche semaine au JAC !

Les entraînements et leurs cohortes de techniques, de rires, d’énergies et de bonnes ondes se sont enchaînés au cours de cette semaine. Des plus petits aux plus âgés, du taïso au ju-jujitsu, ce sont encore plus de 30 heures de cours qui ont été dispensées dans les deux dojos. Mais pas que….

Rendez-vous avec la mairie

Mardi notre présidente et notre secrétaire avaient rendez-vous avec un membre du cabinet de Johanna Rolland (maire de Nantes) pour discuter installations (l’avenir de la salle de convivialité du dojo du croissant était au cœur de la discussion). Ils ont profité du rdv pour réitérer notre demande de créneaux supplémentaires et notre volonté d’avoir notre propre dojo.

Suite au prochain épisode, mais la parole de votre club a été entendue !

Le comité phosphore

Vendredi à l’issue de l’entrainement adulte, votre comité directeur se réussissait pour sa session mensuelle. Comme à chaque fois le présent et l’avenir du club y ont été débattus, scrutés avec conviction, créativité et bienveillance.

Pêle-mêle voici quelques grandes lignes à retenir :

* Votre JAChronique doit mettre un peu plus en lumière certains cours qui font l’identité du JAC. Très prochainement vous pourrez ainsi découvrir le taïso (préparation et entretien physique à la japonaise : souplesse, proprioception, équilibre, gainage, endurance sont au menu). Cette activité ouverte à tous les adultes sans aucune restriction est animée par Jérémy pour un groupe de plus de 20 pratiquants réguliers (nous irons également au baby judo et au ju-jitsu)

* Le Ju-jitsu également sous la responsabilité de Jérémy cherche à s’étoffer. Cette activité très complémentaire du judo a deux créneaux horaires au JAC. Dès mardi le mardi 20 février notre professeur organise  un cours portes-ouvertes ou chacun pourra venir s’essayer à cet art martial. Vous avez reçu le mail  informatif à ce sujet. Ne ratez pas l’occasion de cette découverte !

* Le JAC et le Fonds Victoire continue leur collaboration. Objectif ouvrir les portes du JAC aux enfants en situation de handicap lors de goûters extraordinaires qui mêleront judo et convivialité. Pour atteindre cet objectif toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, n’hésitez pas à vous manifester si vous souhaitez aider.

Les kata du Samedi

Samedi, 4 de nos judokas présentaient l’examen des kata. Nikita et Ulysse pour le nage no kata premier dan ont été reçu sans coup férir.

Quant à Juliette et Alexandre ils présentaient l’examen du 2ème dan. Et là, non seulement ils ont été reçu, mais, s’il vous plaît, avec les félicitations du jury !

A l’issue de cette journée, Ulysse est officiellement ceinture noire, Nikita doit encore glaner 3 points en shiaï (ces compétitions réservées aux prétendants ceinture noire). Juliette est officiellement 2ème dan, Alexandre, lui, prenait la direction de Rennes pour un shiaï le lendemain.

La JAChronique se lève pour féliciter nos 4 brillants représentants et leur éminente professeur Martine , dont nous ne pouvons que louer l’acquitté, la persévérance, la générosité et le talent.

Martine prépare les élèves du JAC à l’examen du kata et tient tout de même une moyenne annuelle de 100% de réussite, cela s’appelle la perfection.

Du fond du cœur Bravo et merci !

Les Shiaï du dimanche

Dimanche direction le shiaï de Rennes ou le matin, Alexandre donc, les jumeaux Billy et Micky (juniors) et Yann venaient conquérir leurs points.

A l’issue de cette journée Alexandre fait le plein et obtient son 2ème dan (quel week-end pour notre ingénieur !), Billy avec 50 points valide son quota et peut se concentrer sur le kata 2ème dan, Micky marque 30 points et Yann 27. Ces deux derniers doivent poursuivre leur cueillette de points pour arriver au total de 120 (1 victoire par ippon =10, 1 victoire par waza-ari = 7) ou alors marquer un minimum de 44 points en une seule fois (5 victoires consécutives).

Et alors que nous pensions la semaine bouclée, voilà que dimanche après-midi, Tristan, discrètement, décroche de façon expéditive (voyez sur le facebook du club son combat) les points qui lui manquait pour son 1er dan.

C’est donc chose faîte, Tristan est 1er Dan ! Bravo à lui qui a su se remettre en selle après une dernière saison ponctuée de blessures.

Résultats voilà le JAC plus riche de 2 nouvelles ceintures noires Ulysse et Tristan, de 2 nouvelles 2ème dan Juliette et Alexandre.

Bravo à l’ensemble du corps professoral qui voit son travail récompensé de belle manière.

La remise de ceinture noire 1er Dan d’Ulysse aura lieu ce vendredi soir, le 16 donc !

 

Et n’oubliez pas : pour la prochaine et 50ème JAChronique, écrivez ce que vous inspire, le JAC, la JAChronique, le Judo … en 50 mots !

# 48 JAChronique  : Le vent nous portera

# 48 JAChronique : Le vent nous portera

Il y a 8 jours nous commencions la Jachronique en disant qu’on ne pouvait résumer la vie du JAC à ses seuls résultats en compétition, c’est vrai !

Il y a pourtant des semaines où l’actualité, fort chargée de ce côté là, relègue sur la touche toutes autres infos.

C’est un peu le cas pour cette 48èmeJAChronique, qui va vous résumer la semaine de votre club avec en point d’orgue un WE sportif !

Vous pourrez néanmoins approfondir votre connaissance du judo grâce à un nouvel opus de Thierry, intitulé : les officiels en compétition.

Petite idée qui a fusé lors du pot de lundi offert par Amélie. Elle nous a concocté un super after judo et une recette appréciée par tous. Nous avons donc pensé à vous partager régulièrement la JAC-recette. Pour cette première un vrai délice avec deux préparations colorées.

Après, donc, une semaine d’entraînements riches et variés pour chacun, les jacmen and women « classes 2010 et 2011 » avaient rendez-vous à St-Luce samedi après-midi pour ce traditionnel tournoi si sympathique.

Tournoi de Sainte-Luce

François et son armée de poussinets se sont bien régalés sur les tapis, montrant un bel état d’esprit avec son inévitable cortège de larmes et de rires qui feront autant de précieux souvenirs.

Dimanche, il fallait être sur tous les fronts pour suivre le feu croisé de nos judokas.

Championnat de région minimes

A Angers au dojo régional ce sont nos minimes aguerris qui croisaient le fer dans le cadre du championnat régional (qualificatif pour le championnat de France).

En -34 kg l’espiègle et talentueux Zacharie menait une compétition tambour battant pour s’octroyer le titre.

Zacharie sur la plus haute marche

Au même moment en -46 et -50 kg Kaëlig et Titouan les compères, eux allaient décrocher respectivement une médaille de bronze et d’argent au terme d’une très belle matinée de compétition.

Titouan en place de 2

Kaëlig sur la 3ème marche

Noam en -38kg n’a malheureusement pas réussi à décrocher un sésame, mais toujours fidèle au poste, s’est bien battu.

L’après-midi c’était au tour de Ramsès chez les garçons et de nos trois représentantes féminines, Rose-Lynn, Asma et Inès d’entrer en piste.

Ramsès gagne son premier combat d’un sublime Morote-Seoi-Nage (technique d’épaule) tout en contrôle, puis enchaine deux défaites synonymes de fin de compétition. Même si la déception était lisible chez le plus jeune de la fratrie Doué, nous savons qu’il reviendra plus joyeux et sérieux que jamais pour se remettre à l’entraînement.

Rose-Lynn de son côté ne sort pas de sa poule, il faut dire qu’elle affronte de redoutables adversaires dans une catégorie ou les disparités physiques peuvent être importantes.

Inès avec ses trois ans de judo fait preuve d’un engagement de chaque instant, mais pas suffisant à ce niveau. Notre jacwoman aura bientôt les bonnes armes pour  lutter, c’est une certitude.

Quant à Asma elle décroche une belle 7ème place au prix d’une après-midi rageuse et appliquée.

Bravo à toutes et tous !

Vous pouvez retrouver quelques vidéos des combats sur la page du groupe facebook du JAC.

Asma et Inès

Tournoi de Sainte-Luce (bis)

Pendant ce temps à St-Luce les poussins, benjamins et minimes (non qualifiés au région) combattaient à l’open de nos voisins.

Jérémy notre coach œuvrait passant d’un tapis à l’autre pour encourager et conseiller. Thierry et les parents-supporters étaient aussi de la partie car  à St-Luce les combats s’enchainent et se superposent parfois.

Résultats et bilan de fin de journée :

Chez Les minimes : 

2 médailles d’or 
2 médailles d’argent

 

Chez Les poussins : 

 8 médailles d’or 
 5 médailles d’argent 
 12 médailles de bronze

 

Chez Les benjamins : 

 1 médaille d’or 
 3 médailles d’argent 
 6 médailles de bronze

Coupe départementale de judo Ne-Waza

Et pendant ce temps-là du côté du croissant se déroulait la coupe départementale de judo Ne-Waza (au sol), pour laquelle plusieurs judokas seniors et juniors étaient engagés. François notre professeur insiste énormément sur la pratique du travail au sol qui représente 45% de ses entraînements au JAC.

Bravo à Amélie, Sabina, Micky, Tristan, David et Vincent de venir se frotter au sol. Merci à Baptiste Landais du club MOKA TEAM notre partenaire de Jujistu brésilien de les avoir encouragé.

Vincent, David, Tristan, Baptise, Micky Sabina et Amélie

 

Un travail payant puisque nos 6 représentants glanent une médaille : en or pour Amélie (qui a gagné 4 combats tout de même) et Sabina (qui était malheureusement seule dans sa catégorie), Micky, Tristan et Vincent prennent de l’argent et David du Bronze.

Avant de clore ce chapitre résultats la JAChronique tient à remercier au nom du comité directeur du club l’ensemble des parents et accompagnateurs qui suivent nos judokas avec passion, raison, solidarité et sportivité. Voilà les valeurs que le JAC veut promouvoir.

A vos plumes

Avant que vous n’attaquiez la lecture de l’article de Thierry consacré aux officiels, sachez que pour la 50èmeJAChronique qui paraitra dans deux semaines nous lançons un appel à talents avec l’opération : 50 mots pour la 50ème !

Prenez votre plus belle plume pour écrire en 50 mots (pas un de plus) ce que vous inspire la JAChronique, le JAC, le judo et ce qui vous inspire dans cet environnement. Nous attendons votre prose à l’adresse suivante : jachronique@gmail.com

Nous ferons paraître un florilège des meilleurs passages. D’avance merci, vos serviteurs F & PF

Arbitrage

Les officiels en compétition: par Thierry

 

Lors du précédent article nous avons planté le décor en s’intéressant à la surface de combat, attachons nous maintenant aux acteurs du drame que va se jouer devant nous.

Pour tout combat de judo en compétition nous retrouvons la même composition : deux combattants, trois arbitres et trois commissaires sportifs. Pour l’instant, occupons-nous des non combattants.

Lire l’article

 

#47 JAChronique : Et vogue le JAC !

#47 JAChronique : Et vogue le JAC !

La vie d’un club de judo ne saurait se résumer à ses seuls résultats en compétition. Heureusement d’ailleurs car notre art martial y perdrait de son âme.

 

L’âme du judo, justement, est un débat qui agite le landerneau de notre sport ces temps-ci avec, entre autre, l’application des nouvelles règles qui, selon les clans, dénaturent ou fluidifient la pratique…Pour certains elles écorchent l’esprit et l’apprentissage faisant la part belle aux opportunistes et aux « physiques », pour d’autres au contraire elles simplifient le jeu et le rendent attractif… A chacun de se faire son avis mais le débat argumenté est toujours intéressant.

Nous disions donc que les résultats en compétition ne sauraient donner le pouls de la vie d’un club. La semaine passée au JAC en est une parfaite illustration.

Cours Adulte

Mettons un coup de projecteur par exemple sur le cours adulte du lundi soir. Cours qui rencontre un succès grandissant, avec un certain rajeunissement, qui lui confère une saveur toute particulière. L’objectif pour François est de proposer ici un cours technique dans une ambiance de travail et de convivialité. Une recette dont il a le secret, qui semble faire mouche. Le cours accueille les pratiquants dès la catégorie cadets sans limite d’âge et de niveau.

Cours Cadets

Nous pouvons également parler du premier cours cadet du mercredi pour les adolescents de 14 à 16 ans. Cette saison notre senseï a innové en scindant le groupe en deux. D’un côté les purs compétiteurs qui ont déjà plusieurs années de judo derrière eux, de l’autre les débutants et les intermédiaires qui viennent apprendre et se perfectionner sans volonté spécifique d’aller en compétition. Juste le plaisir de se retrouver et de progresser.

Préparation physique

Pendant que les premiers peaufinent leurs aptitudes avec Adrian notre préparateur physique, les seconds, eux, sont avec François pour un cours technique d’une intensité chaque semaine plus élevée. La encore le succès est incontestable au regard des sourires des élèves assidus et piqués au jeu.

Convivialité

Nous ne saurions évoquer la semaine passée sans un chapitre CONVIVIALITÉ  ! Merci à Christophe (le secrétaire du JAC) et Yann pour l’organisation de leur repas de vendredi soir.

Pour fêter l’obtention du 3ème DAN de Christophe et de la réussite des Katas de Yann, les deux compères nous ont concocté un après-entrainement fort réussi. Rougail Saucisse et cocktails maison pour tout le monde !

Un régal pour les papilles et surtout un joli moment chaleureux et so friendly ouvert à tous qui consolide le ciment du JAC.

Merci à eux ! Bravo surtout pour leur travail et leur abnégation qui les a conduit à la réussite de cet objectif. C’est un bel exemple pour nous tous.

 

Puisqu’il en faut pour tous les goûts, abordons maintenant le chapitre compétition qui a vu à pied d’œuvre un certain nombre de nos jeunes représentants tout au long du week-end.

Championnat de département cadets

Samedi au dojo du croissant se déroulait pour nos cadettes et cadets le championnat départemental qualificatif pour les 1/2 finales du championnat de France. Une compétition relevée véritable rampe de lancement de la saison.

Seuls les 5 premiers de chaque catégorie étaient qualifiés pour la suite. François et son armada se présentaient en rangs serrés à la pesée.

Résultat à l’issue de la journée 7 qualifiés pour la suite (Néfertari, Mohamed-Amine, Victor, Titouan, Nikita, Ulysse, Virgile), 5 médailles Néfertari en argent, Titouan en bronze, Nikita et Ulysse en argent, Virgile en or) et 3 finales dont une inédite en -73kg opposant Virgile et Ulysse (on se croirait dans l’évocation d’un chapitre de la mythologie grecque).

Bravo à eux mais aussi à Romain, Léo, Samy, Thomas et Matthieu qui n’ont pas décroché leur ticket cette fois-ci, faisant pourtant preuve d’un très bel état d’esprit. Le travail qu’ils fournissent aux entraînements finira par payer !

Merci aux arbitres Billy, Micky, Greg, David qui ont œuvré toute la journée, et sans qui rien ne serait possible.

Merci à Philou et Gaëtan qui ont coaché lors des doublons de matchs et merci aux camarades venus soutenir et encourager.

Tournoi satellite benjamin à Montoir de Bretagne

Dimanche à 8 h 00 sonnait le départ pour nos benjamin(e)s (les 10 et 11 ans) direction Montoir de Bretagne pour le traditionnel tournoi satellite (il s’agit d’un tournoi d’un bon niveau régional, qui permet aux combattants de cet âge de se rencontrer, il y en a 5 répartis dans la saison qui précèdent les championnats de district, de département puis de région).

Belle journée qui voit le JAC glaner deux médailles de bronze (Maxim et Aurélien au terme tous les deux d’une très belle compétition où les progrès sont flagrants) et deux 5ème place (Juliette et Helori).

Félicitons Lucas et Ahmed qui sortent 1er de leur poule mais qui perdent en 1/8. Également Antonin et Lou qui ne parviennent pas à sortir de poules malgré une belle combativité. Ils auront pris, c’est certain, de bonnes informations pour la suite.

Merci à Thierry et Mohamed-Amine qui ont arbitré.

Ainsi se referme la 47ème JAChronique. A très vite pour la suite !