fbpx
Sayonara Yann,

Il y a quelques jours, le 26 septembre dernier, une bien triste nouvelle est tombée. Yann, notre Mokak, notre Yannou, notre lapin des îles nous a quitté.

Yann était l’un des piliers du club qui l’a connu gamin. Il gravit tous les échelons du JAC. Investi dans la vie du club, il était membre du comité directeur (trésorier pendant plusieurs saisons), on le trouvait dans tous les bons coups du JAC.

Sur les tapis ,Yann était un gradé (3ème dan) généreux et patient. Il incarnait parfaitement notre maxime : entraide et prospérité mutuelle, jamais avare de conseils et de disponibilité, il prenait de son temps pour  aider les autres.

C’était également un très bon arbitre régional, qui œuvrait aussi pendant ses weekends.

Il avait ce don de donner le bon conseil sans se prendre au sérieux, il savait être précis et son attention vis-à-vis des autres le rendait juste. 

Pendant longtemps Alexis et Sacha, ses fils, ont porté les couleurs du JAC, ce dont il était très fier. Avec Cécile, ils faisaient partie du noyau central de la famille du JAC.

Yann était un drôle ! Un rigolo, blagueur, sans doute un clown triste en secret. Sa disparition nous laisse un vide immense. Au dojo, sur les tatamis, sa voix résonne en nous. 

Kénavo Yann, tu auras toujours ta place en bout de ligne pour le salut.

Yann, tu resteras dans nos cœurs.