La fin de saison approche maintenant à grands pas. Dans un mois il en sera fini de cet opus 2017/18, riche en émotions et en actualité au sein de votre club de judo.

 

Nous reviendrons sur les événements de cette saison au cours de la soirée du JAC, qui se tiendra le vendredi 29 juin à partir de 18:00 au dojo du croissant, soirée à laquelle tous les adhérents et leur entourage sont conviés. Les professeurs vous en reparleront au cours du mois.

 

Fin de saison, nouveau grade ?

 

En judo qui dit fin de saison dit, en principe, passage de grade ! Pour les initiés il s’agit d’une formalité mais votre JAChronique vous propose un coup de projecteur sur cette tradition par un jeu de questions/réponses :

A quoi servent les ceintures de couleur et à quoi correspondent-elles ?

Tout d’abord la ceinture sert à maintenir la veste fermée. Mais pas que. Elle témoigne aussi de l’expérience, des valeurs techniques et morales du judoka qui la porte.

 

Histoire des ceintures de couleur

Mikinosuke Kawaishi, judoka japonais qui arrivait d’Angleterre vînt s’installer en France en 1935. Il fonda le club franco-japonais à Paris en 1936, premier club de judo français. Il s’est rapidement rendu compte que les français avaient la même impatience que les pratiquants anglais. Il a alors introduit le système des ceintures de couleur imaginé par nos voisins anglais. Plus tard, lorsque la fédération française de Judo a été créée, ce principe a été officialisé. Dans certaines écoles de Judo, les seuls grades existants sont le blanc et le noir. Beaucoup d’écoles de Judo fonctionnent comme cela en Asie notamment (Japon , Taïwan…)

 

Sont-elles automatiquement remises aux élèves en fin de saison ?

Non. Elles ne sont pas décernées automatiquement en fin de saison. Ceci étant, il est rare qu’un enfant n’ait pas progressé une année durant, aussi bien sur le plan comportemental que technique.

 

Quel grade a atteint Jigoro Kano le créateur du judo ?

Jigoro KANO a obtenu le grade de 12ème Dan, à titre posthume. Le 12ème dan se matérialise par une ceinture blanche large, ce qui signifie, que l’apprentissage est infini, peu importe le grade obtenu. Il est donc le seul à avoir eu ce grade. Le 11ème Dan n’existe pas, le fondateur ne peut être égalé.

 

Est-ce que l’on change de ceinture noire à chaque nouveau dan ?

Cela dépend des us et coutumes des clubs. Dans certains clubs, une ceinture noire est remise à chaque nouveau Dan.

Un proverbe dit : une ceinture noire est une ceinture blanche qui n’a jamais abandonné !

Dans le monde du coaching on parle, parfois, du syndrome de la ceinture orange pour qualifier les gens qui s’arrêtent toujours au milieu de leurs projets.

Vous voilà maintenant au point sur le passage de grade !

 

Et justement, vendredi, nous avons eu le plaisir d’assister à la remise de 1er Dan de Titouan Dijol, frère de Zacharie et fils de Dominique et Fabienne, tous deux judokas. Un réel plaisir de voir ce talentueux judoka, porter la ceinture noire.
Il est quasiment, comme le dit Dom son papa, né sur le tatami ! Un grand bravo à Titouan qui cette année, s’entraînait quotidiennement au Pôle Espoir de Nantes et qui est d’ailleurs sélectionné au Critérium national en octobre prochain.

Père et fils.

 

Mais que serait une JAChronique sans son lot de résultats du WE, car, figurez-vous que oui, ce week-end les jacwomen and men arpentaient les dojos hexagonaux pour diverses fortunes que voici :

 

Samedi, le dojo régional d’Angers était le terrain de jeu de François et ses élèves.

Thomas, David, Camille et Sabina

La journée débutait avec les juniors/seniors ceintures de couleurs.

Ceintures bleues et marrons.

En -70kg, Sabina allait chercher une belle médaille de bronze. Elle échouait malheureusement en ½ finale sur une adversaire totalement sur la défensive. Sabina se faisait contrer en fin de combat malgré de belles opportunités et surtout une attitude combattante exemplaire !

En -81kg, David remportait ses deux premiers tours avec panache, dont un magnifique Sode à genoux terminé en Ippon-Seoi-Nage. Arrivé en ½ finale, dans un épique combat qu’il poussa au golden score, notre JACman essuya un waza-ari synonyme de fin de journée, mais aussi de médaille de bronze. Un combat ovationné par le public d’Angers. Bravo !

En -73kg, Camille, remportait son 1er combat avec un magnifique Seoi-Nage côté opposé, il ne trouvait cependant pas la solution et se faisait éliminer en 1/8ème de finale. Bonne expérience tout de même.

 

Thomas, seul engagé du JAC chez les ceintures vertes, remportait 3 combats sur 4 et s’octroyait ainsi la 2nde place et une belle médaille d’argent !

 

La suite de la journée se poursuivait avec le championnat par équipes de clubs de la catégorie minime.

Le JAC avait une équipe composée de Zacharie, Kaëlig, Titouan, Loëvent, Ramsès et Ethan.

Ramsès,Titouan, Loëvent, Ethan, Kaëlig et Zacharie. L’équipe de choc.

Nos garçons ouvraient le bal et remportaient leur première rencontre contre une équipe Sarthoise, puis ils sortaient victorieux d’un tour accroché contre les valeureux vendéens de Commequiers. La demi-finale les opposait à l’équipe tranchante de l’UCJ49. Une rencontre de haute voltige où nos judokas n’ont rien lâché, « pour les copains ». Malheureusement, Titouan, notre -55kg y a laissé des plumes. Il se blesse à l’épaule. A la fin de la rencontre, les deux équipes se trouvent à égalité. Les combats sont donc « rejoués » un par un. Titouan qui avait perdu son combat, l’emporte cette fois-ci avec un O-Goshi explosif ! Le JAC est en finale pour la 3ème année consécutive sur ce championnat régional !!!

 

La finale se joua sans Titouan et sans notre -46kg que nous n’avions pas depuis le début du tournoi. Une défaite cuisante en finale face à l’équipe de l’Alliance Judo Erdre, ce jour-là plus forte. Deuxième place donc pour notre équipe, ainsi vice-championne régionale !

Bravo à tous, et féliciations pour votre esprit d’équipe qui vous a fait combattre de la plus belle des manières.

Encore une fois, la JAChronique tenait à remercier nos arbitres pour cette journée. Le JAC était bien représenté avec Erwann dit PeeWee, Juliette et Thierry.

Juliette, PeeWee et Thierry.

Dans la même journée, Dominique, était en route avec Mohammed-Amine, Titouan, Léo, Nikita et Ulysse, direction le tournoi international des Ours, près de Toulouse.

Si Titouan et Léo ne parviennent pas à remporter leur premiers combats, Nikita et Mohammed-Amine se hissent jusqu’en ¼ de finale où ils seront tous deux éliminés. Ulysse, parvient à se frayer un chemin jusqu’en finale avec notamment deux victoires au sol. En finale, alors qu’il menait waza-ari, il se fait surprendre et prend ippon. Bravo à lui pour ce beau parcours sur ce tournoi très relevé.

Ulysse en argent.

 

 

Dominique et la bande des cadets

Merci à Dominique pour avoir suivi les garçons et apporté ses précieux conseils.

 

Un grand bravo à tous nos JACkids qui ont combattu au tournoi amical du Shin Dojo Herblinois, dimanche.

 

Bonne fin de semaine à toutes et à tous !

 

Catégories : JAChronique