Le Ju-Jitsu (self-défense)

Le JUJITSU est un art martial élaboré au Japon à l’époque féodale. Son Historique est relativement difficile à établir. En effet, outre son ancienneté, les nombreuses écoles qui enseignaient cet art, conservaient précieusement leurs techniques secrètes.

A cette époque, le combat à mains nues était l’apanage des paysans qui n’étaient pas autorisés à posséder des armes. Pourtant, c’est la caste des samouraïs qui développa le JUJITSU. Pour ces guerriers, le bushido (code moral) imposait l’égalité des armes entre deux combattants. Ainsi, si un guerrier se trouvait désarmé pendant le combat, son adversaire se devait d’abandonner son arme. C’est pour pouvoir combattre à mains nues et ne pas se trouver faillible que les samouraïs développèrent ces techniques efficaces de combat à mains nues.

Le JUJITSU, ou  » art de la souplesse « , est ainsi l’héritier, à la fois d’un code moral chevaleresque très strict et de techniques de combat éprouvées. Synthétisant en une même technique l’ensemble des coups (atemi waza), des projections (nage waza) et des contrôles (katame waza), il permet de maîtriser tous les aspects du combat en corps à corps.

C’est à partir du Ju-Jitsu qu’est né le Judo.

Toutes ces techniques sont aussi les bases d’une majorité des sports de self défense